23.05.2016

Saint-Roch, le 22 mai 2016 - MEMOIRE DU BX VLADIMIR GHIKA

 Mgr Philippe BRIZARD

MEMOIRE DU BX VLADIMIR GHIKA 
EN LA FÊTE DE LA T.S. TRINITE

Le Bienheureux Vladimir fut un homme consumé dans l’amour de Dieu. Sa charité, vous le savez, trouve sa source dans la célébration de la messe. Il allait jusqu’à dire que la visite des pauvres était la messe continuée au fil de la journée. Nous admirons l’amour qu’il a su répandre autour de lui dans les circonstances les plus difficiles et les plus tragiques, que ce fût quand il était chapelain à la Chapelle des étrangers, dans la baraque de Villejuif, encore plus en Roumanie et même jusqu’au fond de sa prison de Jilava. Et nous ne parlons pas de la première moitié de sa vie quand il était laïc tout dévoué à un apostolat de charité. Le Bienheureux était très sensible à saint Jean. Or saint Jean nous dit sans ambages : « Dieu est amour ». Jean ne nous pas parle pas seulement d’une qualité de Dieu mais de Dieu en ce qu’il est au terme d’une longue méditation de la révélation de Jésus-Christ. Dieu est amour parce qu’il est communion d’amour entre le Père et le Fils dans l’Esprit-Saint. L’évangile révèle la Trinité, la tri-unité de Dieu. Que notre Bienheureux accompagne notre réflexion.

07.05.2016

8-16 mai 2016 - Novenă pentru canonizarea Fericitului Vladimir Ghika


Cu ocazia comemorării liturgice din 16 mai 2016

(Vezi secțiunea rugăciunea)

25.04.2016

Fericitul Vladimir Ghika, „martor al milostivirii” la Roma

(www.angelus.com.ro)
Fericitul Vladimir Ghika este unul dintre cei 53 de sfinți, fericiți, venerabili și slujitori ai lui Dumnezeu care vor fi prezentați ca „martori ai milostivirii” într-o expoziție ce va fi deschisă la Roma, în perioada 2 mai – 20 noiembrie 2016, la Centrul San Lorenzo. Expoziția, intitulată La Buona strada. Testimoni della misericordia del Padre (Calea cea bună. Martori ai milostivirii Tatălui), este organizată de Fundația „Azione Cattolica scuola di santità Pio XI” (Acțiunea Catolică școală de sfințenie Pius al XI-lea), împreună cu Caritas Italiana, Acțiunea Catolică din Italia și Forumul Internațional de Acțiune Catolică.

24.04.2016

ZIUA ARHIDIECEZEI DE BUCUREȘTI – Ocazie de evocare a Fericitului Vladimir Ghika

Miercuri, 27 aprilie 2016, se împlinesc 133 de ani de la înființarea Arhidiecezei Romano-Catolice de București. Cu această ocazie, în Catedrala Sf. Iosifla ora 10.30 se va celebra o Sfântă Liturghie solemnă, prezidată de ÎPS Ioan Robu, Arhiepiscop Mitropolit de București, iar de la ora 11.30, va avea loc un Simpozion dedicat martirilor Arhidiecezei din perioada comunistă.
În cadrul Simpozionului, vor fi evocate figurile Fericiţilor Vladimir Ghika şi Anton Durcovici – declaraţi martiri pentru credinţă de către Biserica Catolică, precum şi a preotului Eugen Francisc Xaveriu Haider şi a sorei Clementine Mayer – la comemorarea a 60 de ani de la moartea lor martirică în închisorile comuniste. Vor lua cuvântul: ÎPS Ioan Robu, Pr. Francisc Ungureanu, Pr. Ieronim Iacob, Sora Daniela Mare CJ, Dr. Dănuţ Doboş, Prof.univ.dr. Radu Ciuceanu. Moderator: Pr. Emil Moraru.
Arhiepiscopia Romano-Catolică de Bucureşti a fost înfiinţată de Papa Leon al XIII-lea, la 27 aprilie 1883, prin breva apostolică (bula) „Praecipuum munus”, Mons. Ignazio Paoli – ctitorul Catedralei Sfântul Iosif – devenind primul arhiepiscop de Bucureşti.
(www.angelus.com.ro)

16.01.2016

A propos du Bienheureux Vladimir GHIKA (65)

Michel PRAT, oblat bénédictin

Monseigneur Vladimir Ghika, dans son livre “Pensées pour la suite des jours” - page 31 Ed. Beauchesne - a écrit:
“L’étrange figure de ce monde est le produit des fautes et des prières.”

En 1Jn 5,16-17, il est écrit: “Si quelqu’un voit son frère fauter d’une faute qui n’est pas de mort, qu’il demande et Dieu redonnera vie à ceux qui ne fautent pas de mort. Il est une faute de mort. Je dis ne priez pas pour elle. Toute injustice est faute mais toute faute n’est pas de mort.” (Bible Bayard)
Au Psaume 50(51),4: “Lave-moi bien de ma faute enfin pur de tout crime.” et v.11: “Ne regarde pas mes crimes oublie mes fautes.” (Id.)
Au Psaume 31(32),2: “Oh bonheur de celui à qui Yhwh ne compte plus de fautes.”(Id.)
Pour la première citation, la Bible de Jérusalem utilise le mot “péché” qui appartient au vocabulaire rel igieux. Le texte hébreu Ps 51,4a utilise le mot “avone” qui signifie aussi bien “faute” que “péché”, “iniquité”. Au v.4b, l’hébreu utilise le mot “hett” (prononcer “rett”) traduit par “péché”, “faute”, “crime”.
Pour la dernière citation Ps32,2, l’hébreu utilise le mot “avone”.

Grâce à ces citations bibliques, on comprend que le mot “faute” utilisé par le bienheureux Ghika dans sa pensée n’a probablement pas le sens léger et actuel qu’on lui donne souvent lorsqu’on parle par exemple de faute d’orthographe ou de fau Ùte d’inattention. En faisant référence à l’hébreu, ce mot est plus lourd de sens puisqu’il est associé à “péché”,  “iniquité”, “malheur”, “misère”, “crime”.

Cette dernière pensée du bienheureux Vladimir écrite avant 1952 est toujours d’actualité. La figure de ce monde est le produit des prières: il y a des pays sur notre planète qui vivent en paix depuis la fin de la seconde guerre mondiale grâce en particulier à des hommes de paix et de prière, tels que Robert Schumann et ses homologues contemporains belges, italiens ou allemands. La figure de ce monde actuel est aussi le produit des fautes des hommes puisqu’il y a encore de nombreux pays au Proche, Moyen Orient et en Afrique où règne la guerre.

 A SUIVRE...

16.12.2015

A propos du Bienheureux Vladimir GHIKA (64)

Michel PRAT, oblat bénédictin

Monseigneur Vladimir Ghika, dans son livre “Pensées pour la suite des jours” - page 31 Ed. Beauchesne - a écrit:
“On appelle avenir la direction de la Miséricorde dans l’Eternité.”

La miséricorde, d’après le “Petit Larousse”, c’est la pitié qui pousse à pardonner à un coupable; c’est le pardon accordé par pure bonté.

Le pape François a voulu que l’année sainte de la miséricorde soit pour tous les croyants un véritable moment de rencontre avec la miséricorde de Dieu. Pour les malades, les personnes âgées, il sera d’une grande aide, dit le Pape, de vivre la maladie et la souffrance comme expérience de proximité au Seigneur qui dans le mystère de sa passion, mort et résurrection, indique la voie maîtresse pour donner un sens à la douleur et à la solitude. Les détenus font l’expérience de la restriction de leur liberté. Le jubilé constitue l’opportunité d’une grande amnistie, destinée à toucher de nombreuses personnes qui, bien que méritant une peine, ont toutefois pris conscience de l’injustice qu’elles ont commise, et désirent sincèrement s’insérer de nouveau dans la société en apportant leur contribution honnête. Une mentalité très répandue a désormais fait perdre la sensibilité personnelle et sociale adéquate à l’égard de l’accueil d’une vie nouvelle. Le drame de l’avortement est vécu par certains avec une co ìnscience superficielle, qui semble ne pas se rendre compte du mal très grave qu’un tel acte comporte. Ce qui a eu lieu est profondément injuste. Le pardon de Dieu à quiconque s’est repenti ne peut être nié, en particulier lorsqu’avec un cœur sincère, cette personne s’approche du Sacrement de la Confession pour obtenir la réconciliation avec le Père.

A l’aide de ces exemples ci-dessus, on comprend mieux que la direction de la Miséricorde dans l’éternité ouvre un avenir à ces personnes: elles peuvent avoir toujours une espérance.
Lc 1,50: “Sa miséricorde s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent.”

A SUIVRE...

Interviu cu Pierre Hayet

Mgr Ghika au Collège des Bernardins

Memorialul Muzeu Mons. Vladimir Ghika

ABMVG Paris - 17.11.2012

Radio Maria Italia parla di Vladimir Ghika

Monseniorul sub nameti, 02/2012

PARIS, AMBVG, 26 XI 2011

Comemorarea inceputului calvarului Monseniorului cu o expozitie la Catedrala Sf. Iosif din Bucuresti

Arhiepiscopul Ioan Robu a celebrat 67 de ani de viața în "compania" Monseniorului

6 noiembrie 2011, Arhiepiscopul Ioan Robu despre Monseniorul

Conferinta domnului Andrei Brezianu la Montreal

Foto Montreal 3/09/2011

Comemorare mons. Vladimir Ghika

Lansare carte MONSENIORUL

Cuvântul domnului academician Eugen Simion

Cuvântul domnului profesor Neagu Djuvara

Cuvântul doamnei conferenţiar Monica Broşteanu

Cuvântul domnului cercetător Emanuel Cosmovici

Cuvântul doamnei profesor Francisca Băltăceanu

Cuvântul doamnei cercetător Lucia Teodor

Cuvântul ÎPS Ioan Robu, Arhiepiscop-Mitropolit de Bucureşti